ENSEIGNEMENTS - RABBI NAHMAN DE BRESLEV

May 2, 2018

Culpabilité 

 

 

La culpabilité, l’angoisse rongent et paralysent. On doit déployer

 

tous ses efforts pour être constamment joyeux. Même en période

 

de difficultés et de souffrances, quand nous pensons être loin de

 

Dieu, nous devons constamment rester joyeux, et nous

 

réconforter autant que possible en recherchant en soi un point

 

positif.

 

 

 

 

Nous avons déjà le privilège que Dieu ne nous ait pas créé non-

 

juifs! On doit s’efforcer de transformer toute tristesse et

 

dépression en joie, en se disant: «Même en étant ce que je suis,

 

j’ai encore le mérite d’être né Juif.

 

 

 

Combien de bonnes actions je peux accomplir chaque jour:

 

Tsitsith, Téfilin, récitation du Chéma’ Israël, faire la charité,

 

etc...

 

 

La façon dont je les accomplis laisse peut-être à désirer. Malgré

 

tout, elles ont certainement quelque chose de positif, et dans les

 

mondes supérieurs, elles apportent peut-être la joie!»

 

 

 

Cela s’applique même aux mitsvot accomplies par ceux qui

 

commettent des péchés, parce qu’aussi longtemps qu’ils portent

 

le nom de Juifs, Dieu s’en glorifie, comme il est écrit: «Israël en

 

qui Je me glorifie!» (Isaïe 49, 3).

 

 

  

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le premier voyage dans la ville de Breslev en Ukraine après la chute du rideau de fer.

February 27, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents

December 7, 2019