Le chant nouveau

May 28, 2017

 

Cette lettre constitue à ce jour, le dernier enseignement de Rabbi Na’hman, et représente comme un moins qui contient le plus, de tous ses enseignements.

 

En effet, dans son dernier enseignement (LMII,8), Rabbi Na’hman dévoile qu’il existe un Chant nouveau, le Chir ‘Hadach, qui sera à l’origine du Renouvellement du Monde, un Chant qui sera le monde futur de tous les Tsadikim et des ‘Hassidim, ‘La voie qui sort de l’Eden pour abreuver le Jardin’.

 

C’est le Chant de Bonté, fondé sur le Tétragrame (les quatre lettres du saint nom Ineffable de Dieu) décliné en Simple, Double, Triple et quadruple (Tikouné Zohar 51b): Youd, Youd-Ké, Youd-Ké-Vav, Youd-Ké-Vav-Ké.

 

 

Cet ensemble de dix lettres est la forme suprême des dix sortes de mélodies, source de toute la Création qui doit amener le monde à sa perfection.

 

 

Or le Saint béni soit-Il associe Son Nom à celui du Tsadik.

 

Rabbi Na’hman nous dévoile dans le Pétek son Nom et son Sceau, émanation ultime du Chant Nouveau, les Dix sortes de mélodies, destinées à l’avènement du Machia’h et du renouvellement du monde, Source de notre judaïsme et de notre attachement véritable au Tsadik.

 

Rabbi Israël  Dov Odesser déclara:  

 

« C’est une chose facile à dire et celui qui dit Na Na’h Na’hma Na’hman Méouman, alors il se tient et il pénètre dans l’origine de la création, dans la source de la Torah et de tous les Tsadikim. On pénètre dans un monde nouveau!


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Le premier voyage dans la ville de Breslev en Ukraine après la chute du rideau de fer.

February 27, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents

December 7, 2019

November 30, 2019